I am not naïve

I am filling these blanks with words I've laid and words I've loved.

Lover, are you lonely?

mmmmmmmm

(Source: jarpad, via weepingwilll0w)

1 year ago - 103407

(Source: andrewbreitel, via qsych0path)

thenotoriouslj:

F Scott Fitzgerald’s grave.
Simply beautiful.

thenotoriouslj:

F Scott Fitzgerald’s grave.

Simply beautiful.

(via ramonabeth)

Birds Illustrated on Vintage Envelopes by Mark Powell

(via caughttheuncatchable)

Je t’aime encore plus au soleil couchant

 

J’aime sentir le soleil caresser ma peau

Regarder la lumière à travers les feuilles

J’aime sauter pieds joints dans les flaques d’eau

Et le parfum subtil que tu laisses sur le seuil

Mais quand le soleil le soir se cache 

Et que les feuilles des arbres tombent

Quand le ciel est orage et crache,

Que le vent entre en trombe

Dans la pénombre il ne reste

Quand tout s’efface, crois-moi

Que nos deux êtres en symbiose,

Que tout l’amour que j’ai pour toi.

La noyade

Le lac est étrange, il y règne un calme plat

Un orteil effleure la surface, d’un geste triste et froid

Le baigneur n’a pas conscience, il n’y a pas de rescapés

Ce ne sont que les dépouilles de notre amour décimé.

Nos corps s’abandonnent, inanimés, il n’y a pas de houle

Les lèvres bleuies, la peau blême, chair de poule

Sur le lac miroir où aujourd’hui nous baignons tous les deux

En voilà donc un triste sort pour des amoureux

Hiver

Novembre, la lune est morne et le ciel n’est que pluie

La grisaille nous submerge de sa mélancolie

Je me noie dans les abysses de tes sombres yeux

Dis moi, quand dompteras-tu cet océan houleux?

~

Ils te tourmentent, le ciel se couvre plein d’orage

Allez crie, pleure; ils te hantent, drogue et rage!

Quelle est cette douleur aiguë? Je vois le saccage

L’épave de ton corps qui n’attend que son naufrage.

~

Décembre, la froidure m’envahit et je vieillis

Dans l’allée de l’hôpital la neige tombe sans bruit

Un murmure, «où es-tu?» brise soudain le silence

Dehors seul résonne l’écho de ton absence

~

Les cris, les pleurs lointains jamais ne reviendront

Emportées par le vent,  une douce lamentation

Quelle euphorie m’emporte quand j’y pense alors

Tu reviendras guéri, lavé de tous tes torts.

~

Janvier, les larmes soulagent et ruissellent sur ma peau

Qu’importe, l’étreinte d’aujourd’hui efface tous les maux

Une main s’est tendue juste au bord du gouffre

Tuant le mal, la douleur, la tumeur dont tu souffres

~

Mon frère est guéri, mon frère est vivant

Il est l’hirondelle qui apporte le printemps

Je suis si heureuse, je suis pour un instant

Comme le soleil lorsqu’il descend dans l’océan.

i

Je vomis mes mots, je vomis ma bouffe

C’est nauséabond mais l’air m’étouffe

Je broie du noir je sais plus m’orienter

Quelqu’un sortez moi de ce merdier

Qu’est-ce qui se passe je me perds dans la foule

Je suis folle ça y est je m’écroule.

im-the-jet-black-sky:

izainwonderland182:

creds to im-the-jet-black-sky

wow jmen allais dire CREDS PLZ pis en rebloggant j’ai vu que tu l’avais mis oulaaah

im-the-jet-black-sky:

izainwonderland182:

creds to im-the-jet-black-sky

wow jmen allais dire CREDS PLZ pis en rebloggant j’ai vu que tu l’avais mis oulaaah

(Source: vagabonde-millionaire, via ocean-mer)

(Source: cactuslands, via d3ssins)

markpowellartist:

Bic biro drawing on 1973 envelope.

markpowellartist:

Bic biro drawing on 1973 envelope.

(via vieparfaite)

unfollowers backwards is ‘srewollofnu’ which sounds like screw all of u

(Source: parwadise, via nicoosuxx)

12:07 am

I am a patient
In a morbid hospital

where they tell us happy ending stories
and the hallways are emptied

A hospital where are
the ill of the mind

but I am not ill
is someone listening?